file Vos meilleurs souvenirs d'écriture

Plus d'informations
il y a 5 mois 4 jours #21427 par Zarathoustra
Zarathoustra a créé le sujet : Vos meilleurs souvenirs d'écriture
Vous avez peut-être des anecdotes à nous raconter. Vous savez, vous écrivez un texte, et soudain l'impossible surgit et devient possible. Vos doigts filent sur le clavier et tout s'illumine dans votre tête.
Ou bien vous aviez mis une scène sans trop savoir à quoi elle servirait et là, paf, 5 chapitres plus tard, elle devient évidente et vous sauve votre scénario.
Ou vous n'aviez rien à dire ou écrire, vous allumez votre ordi et vous ecrivez à ne plus en finir tout d'un trait les meilleurs pages que vous n'avez jamais écrite.
Ou bien une phrase surgit qui vous entraîne soudain ailleurs
Ou vous butiez sur le même passage depuis des mois et puis il vous vient à la suite d'une ballade, avec le moindre mot inscrit dans votre tête...
etc.

Donc si vous avez vécu un tel moment venez nous le racontez.

Connexion pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 5 mois 4 jours - il y a 5 mois 4 jours #21429 par Zarathoustra
Zarathoustra a répondu au sujet : Vos meilleurs souvenirs d'écriture
Pour ma part, j'ai du mal à isoler de tels moments, mais j'en aurai plusieurs.

Le premier s'associé à mes premières expériences d'écriture. C'était lors d'un GTC. Au début, j'avais manqué le début de l'aventure et j'ai donc demandé à prendre le train en route. J'avais envie de parler d'une elfe noire. J'ai souvenir que j'ai écrit 3 textes quasiment dans la foulée. Et en fait, je l'écrivais dans ma tête pendant mon trajet de voiture (qui durait 3/4h). J'avais précisément tout en tête, chaque mot, les enchaînements, tout. J'avais plus qu'à taper.
Bon ce n'a malheureusement pas duré et le reste est devenu plus laborieux. Mais régulièrement, il m'arrive d'avoir des passages en tête ou des phrases en conduisant. Malheureusement, elles disparaissent souvent de ma tête quand je peux vraiment les écrire.

Un autre souvenir plaisant a été l'écriture de Rencontre du 3eme type. C'est une histoire dans laquelle je me suis lancée sans plan. Avec une vague idée d'une fin. Et chaque chapitre s'est écrit est s'improvisant à la suite de l'autre pour former pourtant on bout du compte ce que j'avais intuitivement imaginé, à savoir une histoire grotesque et comique qui basculait peu à peu dans le tragique et des personnages qui basculaient quant à eux de la caricature au réalisme.

Mais bon, tout ça, c'était vraiment mes débuts. J'ai eu une longue période de vide qui a duré dans les 5 ans, je crois. Donc l'un de mes meilleurs souvenirs a été la reprise de l'écriture en me relançant dans le Rêve d'Ether. En soi, je ne suis pas forcément satisfait du résultat, mais réécrire a été un soulagement. Sauf que cette fois-ci, je l'ai fait avec un plan, avec une planification d'un projet plus précis.

Le dernier de ces souvenirs est sans doute à rattacher au texte du Professeur. C'est avec lui que j'ai découvert ma vraie façon d'écrire. J'ai enfin abandonné la Fantasy. En plus, il s'est écrit très vite également, sans aucune planification. Bêtement, j'ai écrit cette histoire un peu comme si j'écrivais ce que j'étais en train de faire et le résultat s'est organisé avec mon inconscient de manière assez troublante. En tout cas, ça , c'est pour la première partie. Le seconde s'est écrite en ayant le recul et en imprimant la fin que je voulais.

Bref, les bons souvenirs d'écriture s'associent pour moi à un sentiment de liberté et d'improvisation inspirée.

Et vous?

Connexion pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 5 mois 2 jours - il y a 5 mois 2 jours #21433 par Vuld Edone
Vuld Edone a répondu au sujet : Vos meilleurs souvenirs d'écriture
Normalement, mon meilleur souvenir d'écriture devrait être "Les Dominants". Premier texte, (un peu d')écriture papier, de la passion...
Mais en fait je ne m'en rappelle presque plus, tout comme du cycle de l'Elebren et de la plupart des textes sur les Chroniques.

Mes meilleurs souvenirs viennent de deux choses :
1) L'expérimentation et
2) Le dialogue.

L'expérimentation est explicite : quand je teste un nouveau style, quand je pousse l'écriture dans ses derniers retranchements. Je me rappelle avoir écrit un one-shot et, parce que le style y était excellent -- avec une fausse troisième personne -- je l'avais transformé en saga de douze chapitres. Écrire tout un one-shot avec un style "faux médiéval" était jubilatoire.
À ce titre je ne suis pas surpris, en allant vérifier, de voir que j'ai mis Simulation en première place de mes textes de 2015. J'y avais recapturé, par le style, l'esprit de Chimiomécanique.

Par dialogue je pense aux textes conçus comme une réponse à ce que j'ai lu ici ou là. Par exemple, j'ai écrit un texte purement pour montrer qu'on n'avait pas besoin de sang pour faire un texte d'horreur. Un autre texte pour montrer ce qu'était un personnage asocial.
Mon meilleur souvenir, à ce titre, reste un one-shot d'un débutant, qui reprenait essentiellement le titanic avec un dirigeable. Son texte était court, le style générique et les événements téléphonés, avec l'armateur qui dit d'aller vite, les défauts de construction et soudain paf un éclair. J'ai repris ça sur trente pages en commençant par un personnage qui sait d'avance que le dirigeable va sombrer, et je pense que ça reste à ce jour ma meilleure démonstration de potentiel.

Mon meilleur souvenir, au final... reste décembre 2016, quand j'ai eu soudain la fureur d'écrire au point d'aligner soixante pages en quatre jours.
Parce que ça mélangeait les deux.

Connexion pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 mois 4 semaines #21458 par San
San a répondu au sujet : Vos meilleurs souvenirs d'écriture
Moi globalement je m'éclate en écrivant n'importe quoi sur des sujets à la con. J'adore mettre en scène les gens autour de moi et leur faire faire n'importe quoi. Les défis d'écriture, les contraintes, le pitch bancal, l'idée timide qui ose à peine se pointer tellement elle sent que c'est mal barré, c'est mon carburant.
Mais si on me demande mes meilleurs souvenirs liés à l'écriture, ce serait plutôt hors écriture que je les trouve. C'est mon père qui me dit que j'ai une bonne plume et qu'il faut que je continue à écrire. C'est l'accueil incroyable reçu par l'Ogre de Pérouse sur les Chroniques. C'est des discussions avec Fufu et avec Zara. C'est le monde qui parait un peu plus brillant et plein de couleurs après que j'aie fini un texte et que je regarde à nouveau autour de moi.

Connexion pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 mois 2 semaines #21506 par Monthy3
Monthy3 a répondu au sujet : Vos meilleurs souvenirs d'écriture
C'est vraiment une question difficile !

De manière générale, je ne me souviens plus de l'état d'esprit dans lequel j'étais au moment d'écrire tel ou tel récit. Du coup, j'ai envie de dire que mes meilleurs souvenirs d'écriture sont en réalité postérieurs à l'écriture elle-même. Je m'explique : je considère en fait la genèse d'un passage à l'aune de son résultat et donc, mes meilleurs souvenirs d'écriture seraient ceux associés aux passages finis qui me touchent encore aujourd'hui.

Dans cette optique, il y a plusieurs passages que je relis aujourd'hui avec émotion, chacun en raison de mon attachement aux personnages eux-mêmes. Il ne s'agit donc pas d'admirer un style, une réussite spécifique en terme de technique ou de procédé, mais plutôt d'éprouver un serrement de cœur devant la destinée de certains personnages. Ainsi, le cas des frères Beyre dans le Masque et la Poudre (tome 4) me laisse toujours la larme à l’œil ; mais pour citer un texte des Chroniques, tel est aussi le cas quand je relis la dernière danse des deux assassins, à la toute fin de l'Echiquier...fin d'ailleurs écrite d'une traite, à raison d'un chapitre par jour pendant 4/5 jours (jusqu'à 8h/jour d'écriture).

En revanche, je me souviens aussi avec un certain bonheur des moments d'écriture des Contes et Nouvelles des Antilles (sept récits courts, pas tous sur les Chroniques), en raison du contexte : je me trouvais dans un cadre idyllique (les Antilles, donc) et j'essayais de faire de chaque moment, chaque épisode une extrapolation fantastique. C'était à la fois très stimulant et très amusant, et dans la mesure où je traitais chaque nouvelle comme une expérimentation d'un procédé fantastique, je ne cherchais pas outre mesure à me triturer le cerveau comme je peux le faire trop souvent :dry:

Connexion pour participer à la conversation.

Modérateurs: SanKundïnZarathoustra
Propulsé par Kunena