Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; uddeIMAPI has a deprecated constructor in /datas/vol2/les-chroniques.eg2.fr/var/www/les-chroniques.eg2.fr/subdomains/www/html/components/com_uddeim/uddeim.api.php on line 49

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Hi'.

Bienvenue sur les Chroniques. C'est un lieu de partage pour les plumes amateures, où lire, écrire, commenter et discuter de notre passion.

Le site est passé à sa quatrième version fin avril 2015 et a changé de mission vers mi-décembre 2016. Autrefois site-vitrine pour publier nos textes achevés, les Chroniques n'ont depuis longtemps plus la visibilité nécessaire pour y prétendre et l'activité s'y est réduite. Aux standards de l'internet, le site est mort. Mais les chroniqueurs refusent d'abandonner les textes et l'esprit des Chroniques, et on décidé de les transformer en atelier.

Les Chroniques des Jours Anciens ont donc pour prétention :

  1. De préserver les textes des chroniqueurs,
  2. De permettre et favoriser les commentaires et discussions sur les textes et
  3. D'offrir un espace de travail pour les concepts de textes, les plans, les brouillons...

La solitude et l'isolement n'ayant pas aidés, la priorité des Chroniques est l'activité des anciens, les vieux grognards pantouflards. Le site se soucie surtout de leur confort, mais a la prétention et l'espoir un jour, à l'image d'un phoenix, de pouvoir s'ouvrir à nouveau, avec la volonté d'une part pour les chroniqueurs d'aller participer aux communautés d'autres sites et celle, d'autre part, d'offrir aux communautés des autres sites une plate-forme pour leurs brouillons, projets littéraires et réflexions, pour ceux qui voudraient pouvoir partager leur travail et pas seulement le produit fini.

 

La Communauté

Concrètement, les Chroniques sont un lieu hanté. Les non-inscrits sont des "fantômes" qui fascinent parce qu'on se demande comment ils arrivent encore à trouver leur chemin jusqu'ici. Les inscrits sont des "visiteurs" dont on sait que le peu d'activité ne peut pas les retenir. Les visiteurs peuvent participer librement au forum (avec modération bien sûr) mais on ne s'attend pas à ce qu'ils s'investissent réellement dans le site.

Les "chroniqueurs" sont des inscrits convaincus de l'idéal des Chroniques, désireux de partager leur passion, de lire les autres, de commenter, de discuter. Ils sont la raison d'être des Chroniques, et en retour les Chroniques leur laisse plus ou moins les coudées franches, avec notamment la publication des textes dans la bibliothèque du site. Les "chevaliers" sont des chroniqueurs comme les autres, simplement plus actifs au point qu'on leur a donné les clés de l'administration.

Les "gardiens" sont des chroniqueurs comme les autres, simplement capables de gérer techniquement le site et de le maintenir envers et contre tout.

 

Quant au site lui-même, il est organisé en deux parties :

  • La Bibliothèque
  • Le Forum

On accède aux deux à partir du menu tout tout tout en haut de l'écran : "Lire" pour la bibliothèque, "Discuter" pour le forum.

 

La Bibliothèque

Plutôt qu'une vitrine il faut y voir une archive des textes accumulés au fil des ans par les chroniqueurs. La bibliothèque est classée par genres littéraires improvisés pour les besoins de la cause. Historiquement il y avait "fantasy" et "science-fiction", mais avec le temps on a rajouté "humour" et "fantastique" et quand les gens se sont vraiment mis à faire n'importe quoi on a fait zut et rajouté "autres genres". La "Taverne"... je suis même plus trop sûr de pourquoi elle existe encore.

Les textes eux-mêmes peuvent être des one-shots (textes courts se rapprochant de la nouvelle) qui sont alors déposés, pour chaque genre, dans un dossier "One-shots" bien en évidence. Sinon ce sont des sagas, avec leur dossier propre et classées par ordre alphabétique.

Les commentaires du site en bibliothèque sont redirigés vers le forum pour des discussions plus ouvertes et interactives.

L'accès à la publication est très limité, notamment parce que l'intérêt de limiter l'est tout autant. Les visiteurs inscrits ne peuvent pas publier, il faut être "chroniqueur" pour ça. La démarche pour publier sur le site est à peu près la même que pour devenir chroniqueur, on en reparle donc plus tard.

 

Le Forum

Le forum est le véritable lieu de vie du site. Malgré le web 3.0, il y a la volonté irréductible de conserver ce lieu de discussion commun pour que les gens investis dans une discussion soient conscients des conversations alentours. Volonté mise à mal par le flux RSS et les notifications mais passons.

La volonté des Chroniques d'être un atelier pour les visiteurs et chroniqueurs se concrétise ici. Le forum est divisé en trois parties : "L'Entrée", destinée à toutes les discussions hors-littéraires ; "L'Atelier" pour travailler sur les textes ; "La Bibliothèque" pour discuter des textes déposés dans la bibliothèque.

1. L'Entrée

À l'entrée, la "Grande salle" est là pour toutes les conversations hors-littéraires. Accueil des visiteurs et informations, discussions sur le site, discussions sur n'importe quoi. Le lieu est surtout animé par les éditoriaux qui, sauf pantouflage, arrivent une fois par mois et parlent de l'actualité des Chroniques.

C'est aussi ici qu'on peut se présenter ! Yay !

2. L'Atelier

Les chroniqueurs sont peu nombreux et ont peu de temps. Pour répondre à cela, il a été décidé de fragmenter l'activité le plus possible, pour que les gens puissent passer rapidement sur ces fragments plutôt que de devoir reculer face à un bloc.

Le travail sur les textes a donc été séparé en trois parties : "élaboration - planification - écriture". Il s'agit respectivement du "Laboratoire", de "La Salle des cartes" et du "Scriptorium". À l'intérieur, visiteurs et chroniqueurs sont invités à y parler librement de tout ce qui les occupe et préoccupe dans leur écriture. Idées de texte, étapes dans les événements, passage difficile à débloquer... considérations théoriques ou pratiques.

Toujours dans la volonté de fragmenter, les gens y sont invités à créer un sujet par nouvelle idée ou plan ou passage de texte... plutôt que de tout réunir en un bloc. Cela facilite la participation de ceux qui passent en coup de vent. La participation, elle, n'est pas garantie, et n'a pas à être détaillée : les gens disent ce qu'ils ont envie de dire sur ce qui a attiré leur attention.

La Taverne est une quatrième section plus historique qu'autre chose où les chroniqueurs allaient mener leurs jeux littéraires, cadavres exquis, récits communs...

3. La Bibliothèque

Tous les commentaires faits dans la bibliothèque du site sont reproduits automatiquement ici pour permettre de continuer la conversation dans les meilleures conditions possibles.

Contrairement à l'Atelier, il s'agit ici de textes finis. Les chroniqueurs qui en ont le temps se font un devoir de les lire et commenter. Mais ce qui était autrefois le coeur du site n'en est désormais qu'une finalité lointaine et muette la majorité du temps.

 

Les Chroniques des Jours Anciens

Bienvenue sur les Chroniques. C'est un lieu de partage pour les plumes amateures, où lire, écrire, commenter et discuter de notre passion.

Tu ne trouveras ici aucun public et trop peu de commentaires pour tes textes.

Mais si tu veux nous faire découvrir ton univers, tes travaux, ta passion, ou s'il te faut un espace pour toi ou ton groupe, pour quelque projet littéraire farfelu et de plus ou moins longue haleine, alors, visiteur, les Chroniques apprécieront ta présence, et te laisseront travailler en paix dans un espace dédié au besoin, ou s'immisceront si elles le peuvent dans la conversation.

Et si, passionné d'écriture, tu aimes lire et commenter les autres -- et comme tout auteur, être commenté également -- si tu crois à cet esprit particulier et rare et que les commentaires devraient être encouragés et valorisés là où les vitrines et les compétitions tendent plutôt à les décourager, alors, chroniqueur, bienvenue chez toi.

Ce que tu fais à partir de là ne dépend plus que de toi et
à ta plume !