map-pin [Citations] La Page Sans Nom

Plus d'informations
il y a 11 ans 4 mois - il y a 10 ans 1 mois #14848 par Krycek
Réponse de Krycek sur le sujet Re: [Citations] La Page Sans Nom
Période de crise, remise en question, deuils, larmes, on étrangle les renards, les nains ne font plus la fête, on envisage le pire... et le voilà qui débarque avec ses gros sabots : Gulzan sur le Forum

Gulzan écrit: C'est vachement populaire les enterrements, on devrait en faire plus souvent !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 11 ans 1 mois #15191 par Krycek
Réponse de Krycek sur le sujet Re: [Citations] La Page Sans Nom

Gulzan écrit: Par contre, c’est sûr que niveau biodiversité y’a de quoi grincer des dents. Les mécas ont colonisé et dominent des centaines de mondes, mais elles ne s’adaptent pas. Elles modifient leur environnement à leur guise, configurent les planètes selon leurs spécifications afin de maximiser leur fonctionnement.
Elles se sont propagées sur une échelle incalculable, du nanomètre au kilomètre, de Mars à Aldébaran et des ultraviolets à l’ultra rouge. Elles n’ont pas encore réussi à aller voir le Big Bang ou le Little Pfff, mais ce n’est qu’une question de temps, justement.

Prologue d'un bogue > Section 1 - Le singe, l'homme et le fusil

Gulzan épanchant son amour des machines. Un très bon passage m'est avis.
Du calme Gulzan, ce n'est qu'une histoire ! :lol:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 11 ans 4 semaines #15252 par Krycek
Réponse de Krycek sur le sujet Re: [Citations] La Page Sans Nom
Le docteur interroge sa patiente, atteinte de la maladie du bonheur :

Feurnard écrit: - Vous ne vous ennuyez pas ?
- Oh non.
- Ni faim ni soif ?
- Non merci.
- Pour une personne heureuse, vous êtes plutôt négative.

La maladie du bonheur (+ questions) par Feurnard

En me levant ce matin, je ne pensais pas citer un jour Feurnard... voilà chose faite. ;)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 10 ans 9 mois - il y a 10 ans 1 mois #15634 par Imperator
Réponse de Imperator sur le sujet Re: [Citations] La Page Sans Nom
De Feurnard, tiré de [jarticle=687]Chimiomécanique: Mon sang ..........[/jarticle]:

« Vous êtes madame Taquenard ? »
« Mademoiselle. »
Elle avait attendu toute la soirée, à se promener sur les quais, pour lui dire cela.


Franchement, la preuve que le roman sera toujours supérieur au film...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 10 ans 9 mois #15657 par Monthy3
Réponse de Monthy3 sur le sujet Re: [Citations] La Page Sans Nom
D'Imperator, tiré de La fierté d'Ishtar :

La fierté d'Ishtar était à tout point de vue invulnérable et comme tout objet invulnérable voué à être détruit.


Cela fait partie de ces phrases semblant contenir un paradoxe, mais qui, tout compte fait, se révèlent presque naturelles, logiques :| - en plus de claquer.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 10 ans 7 mois #16065 par Krycek
Réponse de Krycek sur le sujet Re: [Citations] La Page Sans Nom
Gulzan dans Cuba Libre :

Gulzan écrit: Parait que fumer tue. C’est vrai qu’à Basin City, les fumeurs ont la vie plus courte. Y’a pas meilleur cible qu’une cigarette brûlant dans la nuit.

Toujours aussi bon. Simple et direct !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 10 ans 4 mois - il y a 10 ans 4 mois #16313 par gilfuin
Réponse de gilfuin sur le sujet Re:[Citations] La Page Sans Nom
Par Iggy, dans Le Congrès :

Car le monde avait grandi : sous les efforts inlassables d’explorateurs, découvreurs de terres nouvelles – nouvelles, c’est-à-dire, pas pour leurs occupants, perdants désignés de l’histoire – habitées de créatures plus étranges que celles des légendes. Puis des savants, des poètes, glorieuse époque où ces mots allaient l’un accolé à l’autre, avaient offert au monde un autre monde, situé à la verticale du notre, infini par delà les nuages. Les dragons et les fables avaient reflué de la forêt ancestrale d’un univers devenu trop grand pour eux, comme des bulles de champagne hors d’une bouteille soudain ouverte ; s’étaient réfugiés à leur tour parmi les étoiles avec un imperceptible plop cosmique.


Là, ça touche à un élément que j'apprécie beaucoup dans un récit quelqu'il soit. Une sorte de mise en relation de l'imaginaire avec le réel, pour montrer la place qu'il occupe. Et en plus Iggy le dit avec les mots qu'il faut B) .




PS: en plus j'en profite pour dire que j'suis dans les parages, revenu du Canada il y a peu. Et qu'en recevant un mail récemment (MP du fofo), je suis revenu faire un tour ici. C'est étrange cette sensation de se "sentir chez soi" envers un site. Les Chroniques sont un petit coin douillet et chaleureux pour lequel je garde toujours beaucoup de tendresse. D'autant que les mêmes piliers chroniqueurs sont toujours bel et bien là. A bientôt. (ou à tout d'suite? :D)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 9 ans 10 mois - il y a 9 ans 10 mois #16693 par Krycek
Réponse de Krycek sur le sujet Re:[Citations] La Page Sans Nom
Du Mr. Petch aujourd'hui :

Mr. Petch a écrit :

[...]Pour le macchabée amateur de natation, il n'a eu à tirer qu'une seule balle et c'était réglé. La chemise s'éclaboussait d'eau et de sang, et les arbres applaudissaient avec les corbeaux.[...]

[jarticle=910]Fragments d'Apocalypse - Elvis the Pelvis[/jarticle]

Texte court mais le style vaut le détour.
D'ailleurs, je ne me prive pas d'en mettre une seconde du même recueil, étrangement, dudit macchabée :

Mr. Petch a écrit :

[...]Ses contours se dessinent sur un ciel rouge que l'on dirait mourir. Un peu comme moi. A moins que ce ne soit le sang qui... Comme moi, alors.[...]

[jarticle=917]Fragments d'Apocalypse - Un cadavre[/jarticle]

Ici encore, il vaut mieux aller lire le tout, c'est court mais très bon !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 9 ans 4 mois #17070 par Krycek
Réponse de Krycek sur le sujet Re:[Citations] La Page Sans Nom
Du Mr. Petch, ça change !

Et je risquerais de me blesser au bras et de ne plus pouvoir travailler, ce qui serait catastrophique, car ceux qui ne peuvent plus travailler disparaissent, et ce n'est pas une légende inventée par 457 mais un fait avéré. L'ouvrier qui habitait à côté de mon habitation – il portait le matricule 162, mais je ne peux plus l'appeler comme ça car le matricule 162 est quelqu'un d'autre maintenant – s'est cassé le bras un jour en frappant de son poing contre le mur de la fabrique. Il a disparu.

[jarticle=933]Vers les cîmes brûlantes de l'enfer (partie 1)[/jarticle] par [jauteur]MrPetch[/jauteur]
Difficile d'obtenir un exemple aussi probant d'anticipation (au sens SF). La façon dont le matricule est appliqué à un autre ouvrier considère bel et bien l'homme comme une fonction et non comme outil sérialisé. C'est un détail, mais qui boucle le principe des matricules dans la SF. Très bon !

On continue avec le même récit ([jarticle=124]Partie 1B[/jarticle]) :

Cela ne fait pas partie des choses qui se passent la nuit, pour la bonne raison que la nuit est le seul moment de la journée durant lequel il ne se passe rien. C'est pour ça que l'on dort la nuit : parce qu'il ne se passe rien.

Logique imparable pour simplets... très bon !

Ce texte est à lire ! Mr Petch a un phrasé de la trempe de Kundïn et c'est un véritable plaisir que de lire ses écrits.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 9 ans 1 mois #17221 par Mr. Petch
Réponse de Mr. Petch sur le sujet Re:[Citations] La Page Sans Nom

« Et ainsi, je m’en vais,

Seul,

Avec rien

D’autre que la foi »


Vous aurez compris, je suis en train de relire Les trois noms d'Alarielle de Zarathoustra grâce au feuilleton. La présence de ce court poème aux accents d'haïkus, résume bien l'ambiance profondément immersive d'un récit aux pays des elfes warhammeriens. Je me suis demandé un instant si les vers avaient ou non été inventés par Zara ou si ils les avaient repris de la mythologie elfique... Quoi qu'il en soit, leur présence traduit à la fois une atmosphère cohérente et l'impossibilité du traducteur à comprendre vraiment une culture si complexe.

Mr Petch

Conclusion : lisez le feuilleton !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 9 ans 3 semaines #17242 par Zarathoustra
Réponse de Zarathoustra sur le sujet Re:[Citations] La Page Sans Nom

Je me suis demandé un instant si les vers avaient ou non été inventés par Zara ou si ils les avaient repris de la mythologie elfique...

Il ait dit dans le récit qu'ils ont été écrit par Eresmis, ce qui dans notre langue pourrait se lire R. Smith (soit Robert Smith). Il s'agit d'une phrase de la chanson Faith de The Cure, un groupe que j'appréciais ado et que je n'arrive pas à me détacher même si je ne m'y retouve plus tout à fait, mais je continue à assumer ce côté ado (à presque 40 ans). C'était un clin d'oeil pour citer ma source. a écouter plus en live car le son de l'album a un peu vieilli mais pas la dîte chanon. C'est une chanson construite sur quelques note de basse et de guitare qui peut être étiré à l'infinie et qui joue sur la monotonie. Elle doit faire 7mn, mais les versions live peuvent aller jusqu'à 14 mn...

J'ai toujours eu un doute si le lecteur pouvait "entendre" dans cette phrase ce que j'entendais en écoutant la chanson (qui n'est pas des plus gaies de leur répertoire). La voix de Robert Smith répète cette phrase sur la fin comme s'il s'agissait d'une question de vie ou de mort en quelque sorte.

Donc si elle t'a touché, ça me fait plaisir parce que j'avais ce doute. Par contre je l'ai mise en aïkus pour essayer de capter l'émotion de la chanson. Les lyrics sont sur 2 phrases:
And I go away
With nothing left but faith

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 9 ans 3 semaines #17243 par Mr. Petch
Réponse de Mr. Petch sur le sujet Re:[Citations] La Page Sans Nom

Il s'agit d'une phrase de la chanson Faith de The Cure


Et moi qui parlais de mythologie elfique... :laugh:

Comme quoi tu as accompli un bon travail de traduction, à l'image de ton narrateur. Traduction du français à l'anglais qui fonctionne bien, et qui fonctionne d'autant mieux avec le découpage en haïku que tu as choisi : le lecteur lit d'abord "avec rien", puis le "d'autre que la foi", qui ajoute une note d'espoir mélancolique bien dans l'esprit elfique. Traduction et donc adaptation ; je ne sais pas si l'anglais aurait permis ce découpage... Ça ne rend le tout que plus intéressant, un récit de fantasy avec des inspirations rock...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 9 ans 3 semaines - il y a 9 ans 3 semaines #17244 par Zarathoustra
Réponse de Zarathoustra sur le sujet Re:[Citations] La Page Sans Nom

Et moi qui parlais de mythologie elfique

Robert Smith tout comme Syd Barrett fait partie de ma mythologie d'elfes, donc tu avais raison! ;)
Heu, j'ai d'ailleurs ma mémoire qui me fait faux bonds, les vrais lyrics sont:
I went away alone
With nothing left
But faith

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: SanKundïnZarathoustra
Propulsé par Kunena