map-pin [Citations] La Page Sans Nom

Plus d'informations
il y a 13 ans 3 mois #11499 par Krycek
[Citations] La Page Sans Nom a été créé par Krycek
La Page sans Nom est un topic dédié aux citations de textes des Chroniques. Une phrase vous a plu dans sa tournure, vous a ému ou fait rire aux larmes ? Un passage de texte incontournable dans la grande bibliothèque des Jours Anciens ? Postez les citations ici !

Bien sûr, quelques règles pour ne pas voir le topic partir en sucette :

- Donnez le nom de l'auteur
- Le texte d'où est tiré la citation et si possible un lien vers ce récit
- Une explication rapide du contexte si vous la jugez nécessaire
- Ce qui vous a poussé à citer le passage

Les citations ne sont pas obligatoirement tirées des MAJ en cours, elle permettent aussi de remettre en avant des anciens textes.

Une dernière chose : ne postez pas vos commentaires sur les autres citations ici, mais dans le topic dédié .

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 13 ans 3 mois - il y a 10 ans 1 mois #11500 par Krycek
Réponse de Krycek sur le sujet Re: [Citations] La Page Sans Nom

San écrit: Et là, apparaissant à la lueur d’un éclair, imposante silhouette en armure lourde, l’épée scintillante passée à la ceinture, les cheveux noirs dans le vent, le regard soucieux de problèmes ne concernant pas les mortels, un Chevalier se dressa fièrement, renouvelant l’espoir dans les coeurs.

San
L’Histoire même pas vraie de Louis, l’Ogre de Pérouse - Chapitre 4
Lien vers le texte


Parce que je suis fan de son regard sur les persos dans ses textes et ses tournures sarcastiques :D de contes de fées.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 13 ans 3 mois #11513 par Krycek
Réponse de Krycek sur le sujet Re: [Citations] La Page Sans Nom
Transfert des anciennes citations :

Iggy Grunson écrit: Il y eut le crachotement d’un moteur, puis se fut un véritable vacarme tandis qu’Iggy se mettait à tronçonner consciencieusement l’équipe adverse à l’aide de sa tondeuse à gazon. Les morceaux de peaux-vertes volaient anarchiquement dans les airs et Iggy braillait en Kazhalid au milieu des torrents de sang vert.

Iggy
GTC (?)


Kalth écrit: Ce n'est que lorsque ses yeux s'assèchent quelques peu qu'il la remarque. juste sous lui, là où tomba sa dernière larme, une splendide fleur bleue s'élève vers les nues. A la fois si délicate et si forte au bout de sa longue tige, elle perce le terrain hostile pour s'épanouir au soleil.
Trois pétales de bonheur qui défient la tempête, le roc et la canicule;
Trois pétales de douceur qui soudain délivrent une âme en désespoir...

Kalth
Le cycle
Lien vers le texte


Xlatoc écrit: Là-bas, derrière les montagnes,
Y a la Jungle Endormie,
Où vivent les Fées en pagnes,
Qui nous attendent dans leurs lits.

Car elles connaissent pas les mâles,
Mais nous on va leur faire voir,
Par terre qu’on va les faire choir,
Pis les rendre moins virginales.

A c’que les Fées aux beaux culs,
Font les meilleures femelles,
P’tits corps et belles mamelles,
Longues jambes et très dévêtues.

Xlatoc
Le nuage de lumière
Lien vers le texte


Dude écrit: ... aussi invisible qu'un gobelin sous les pieds d'un ogre!

Dude

Iggy Grunson écrit: -Ya l'vieux nain l'est radin
et l'humain c't'un gredin
Alors y s'tapent d'ssus
Jusqu'à n'en pouvoir plus !

Du matin jusqu'au soir
V'là l'humain et le nain
Qui font un bout d'chemin
mais quand il fait bien noir
ils ne s'entendent point
Alors y s'tapent d'ssus
Jusqu'à n'en pouvoir plus !

Iggy Grunson
Lame de fond
Lien vers le texte


L'inimitable Kundïn écrit: Mon ordinateur, ayant sans doute atteint son adolescence et étant en pleine période de rejet d'une société paternaliste égocentrique fondée sur le profit et l'asservissement des masses, a décidé au cours d'un soliloque traîtreusement mené au détour d'une carte-mère un soir de lune noire de boycotter éhontément l'outil indispensable sans lequel au XXI ème siècle tout honnête homme (j'entends par là être humain, la langue française est sexiste je n'y suis pour rien je vous assure) ne peut mener à bien les tâches périlleuses du quotidien - à savoir ma boîte aux lettres e-mail (ou mél comme le préconise gérontocratiquement l'Académie Française) et c'est donc d'un clavier ému que je vous envoie cette missive empressée afin de vous signaler mon impossibilité à accéder, par suite de toutes ces manoeuvresméphistophélesques, à mes e-mails de façon régulière - en l'occurence tous les jours sauf le dimanche, allez savoir pourquoi ; aussi, pour parer à cette incongruité aussi saugrenue qu'amphigourique, je vous prierais désormais d'utiliser pour me contacter une toute autre adresse, à savoir khroumirATyahooPOINTfr
Electroniquement vôtre,
Kundïn

Kundïn
Laissé sur le forum le 8/12/02 à 10h39:53

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 13 ans 3 mois #11515 par San
Réponse de San sur le sujet Re: [Citations] La Page Sans Nom

Petimuel écrit: Vous l’avez rencontrée, il y a peu. Il y a peu, vous décédiez, vous descendiez avec joie les marches de l’enfer, pour peu que Lucifer prenne les formes de votre Dulcinée.

Petimuel dans Ah, si...
Le texte ici.
Je crois qu'il faut lire le poème un peu plus longuement pour que ce passage fasse tout son effet. Je trouve ce passage superbe.

Impe écrit: - Dites- moi donc, mon ami, me dit-il, une chose : n’avez-vous réellement aucun regret ?

- Aucun, répliques-je en riant, ou tout au moins un seul. Je soupire avant de reprendre :

- Je regrette qu’il n’y ait rien d’autre à faire dans ce restaurant que manger...

Imperator dans Le dîner. Le texte ici
Je citerais des textes entiers d'Impe, mais disons, celle-là : étrange, fort, étonnant.

Zordral écrit: Le cheval tressaillit, du sang vermeil coula de ses naseaux, puis toute vie le quitta : il s’effondra dans le sable, propulsant en même temps son cavalier hébété.

Zordral dans Gladiatorc (le texte ici )
Le connaissant, il avait sans doute écrit ce décès équin rien que pour m'embêter...

l'inimitable Kundin écrit: - J’veux pas etre vendue comme esclave ! s’écria Sibéa. Je reste ici, na.

- Comme tu voudras. A propos je te signale que les légendes du coin racontent qu’ici, a la nuit tombée, il y a des fantômes, fit Tyrcevon.

- Quoi ? Je te crois pas.

- Si, si. C’est vrai. Il paraitrait meme qu’il y en a un avec une toge noire, un masque blanc et un grand couteau, reprit Edsianié.

- Et un monstre avec des griffes et une longue queue, qui pond des œufs qui t’explosent au visage et te larguent dans l’estomac une larve de monstre qui nait en te déchirant les entrailles, ajouta Kytskyl.

- Et un savant fou qui enleve le cerveau des zombies et le greffe sur d’autres zombies pour créer une nouvelle race de super-zombies, renchérit Tyrcevon.

- Vous essayez de me faire peur…

- Et il paraît aussi qu’ici on trouve parfois une cassette en bois et que tous ceux qui regardent dedans eh bien ils meurent une semaine apres sans qu’on sache pourquoi.

- Et il y a aussi un épouvantail qui a des ailes et qui vole et qui dépece ses victimes.

- Et un type avec un T-shirt rayé, un chapeau et des griffes qui te poursuit dans tes reves.

- Et un type qui tue juste les vendredis 13. Tiens ça c’est rigolo : c’est pile aujourd’hui.

- Et un type qui apparaît derriere toi quand tu prononces cinq fois son nom devant un miroir.

- Et un type sans tete qui monte a cheval et qui coupe les tetes des autres.

- Et un type qui voit des morts meme que les morts savent pas qu’ils sont morts.

- Et un type qui mange ses victimes vivantes et donne des bouts de cervelle aux gamins.

- Et un type qui voit des armes de destruction massive partout.

- Houlà oui c’est le plus dangereux de tous, celui-là.

- Voilà. Donc si tu veux rester, libre a toi. Nous on y va. Vous venez les gars ?

- C’est parti. Bonne nuit Sibéa !

- Amuse-toi bien. »

Et les quatre males du groupe s’enfoncerent dans les marais, se jetant l’un l’autre des regards de connivence et laissant la demi-elfe (qui n’en était d’ailleurs plus une depuis qu’elle habitait un corps qui n’était pas le sien, voir épisode précédent) désemparée. Au bout d’une demi-minute, et apres avoir cru apercevoir successivement chacune des horreurs décrites par ses compagnons, Sibéa partit en courant a leur suite en s’écriant :

- « ATTENDEZ MOI LES GARCONS, ATTENDEZ MOAAAAA !

- Je savais qu’elle ne tiendrait pas deux minutes.

- On l’attend ou on se met a courir et on se planque ?

- Si tu peux courir dans cette boue, te gene pas vas-y. »

Bon, OK, c'est une longue citation, mais ça en valait la peine non?
Kundin dans la Compagnie du Barde Empalé, chapitre 3 (l'Heureux tour du jet d'ail...).
Le texte ici ! (Mais je vous conseille de commencer par le chapitre 1 plutôt...)
Parce que c'est très drôle, du moins, je trouve :D

Bon, ça sera tout pour aujourd'hui les amis ^^
Je reviendrai.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 13 ans 3 mois #11661 par Monthy3
Réponse de Monthy3 sur le sujet Re: [Citations] La Page Sans Nom
Elise, répondant à un commentaire de San :

san a écrit:
pourquoi ne serait-elle pas schizophrène?

Parce que c'est un peu trop à la mode. :mrgreen:

^^
Zara, dans le Portrait de l'écrivain, ici : :

Pour qui l’aurait dépliée sans s’y attarder, il y avait presque une page blanche. Pour qui l’aurait dépliée pour comprendre sa mort, il y avait un immense vide et trois gouttes de sang. Trois gouttes de sang pour défier le néant. Trois cris pour que cesse le silence.

Parce que c'est beau, tout simplement.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 13 ans 3 mois #11805 par San
Réponse de San sur le sujet Re: [Citations] La Page Sans Nom

Impe écrit: Finalement, l'écran l'empêche d'entrer comme un voleur... Il nous donne le moyen d'observer la scène et, en quelque sorte, il veille (puisqu'il est en veille => okay c'est nul promis je le referais pas, jsuisfatiguéonenparleplus)


Impe dans une critique sur Intrusion (à l'époque Voleur de Rêve) chap.1.
Parce que c'est drôle aussi, un Impe pas très en forme ^^

Si j'ai encore du temps devant moi je vais me balla... promener sur le forum pour trouver d'autres citations :P

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 13 ans 2 mois #11832 par Krycek
Réponse de Krycek sur le sujet Re: [Citations] La Page Sans Nom

Kundïn écrit: J’avais à peine parcouru vingt mètres en rampant dans la neige et j’étais déjà mouillé jusqu’aux sous-vêtements qu’en face, mon allemand eut l’idée saugrenue de lancer une fusée éclairante, à tout hasard, comme si la lune ne lui suffisait pas, comme pour être certain que je valais bien la peine d’être mitraillé. J’étais tombé sur un mitrailleur consciencieux. C’était bien ma chance.

Kundïn
Le Brûle-Gueule
Lien vers le texte


Notre brave bibliothécaire avec un sens de l'humour pince-sans-rire plutôt chirurgical (!) ... j'avoue envier cette façon de faire de l'humour dans un récit, chose plutôt facile dans la réalité, plus dure dans un texte sans perdre l'attention du lecteur ou le sérieux de son texte.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 13 ans 2 mois #11878 par Falc'hun
Réponse de Falc'hun sur le sujet Re: [Citations] La Page Sans Nom

san écrit: Sa taille élancée est merveilleusement mise en valeur par sa courte robe émeraude, de longues boucles auburn cascadent sur ses épaules ; elle a des yeux noirs étonnants, des courbes agréables et une expression épanouie sur le visage.


San dans Temple Onirique , le deuxième chapitre de sa saga Intrusion

Parcequ'on nous reproche à nous autre machos de toujours mettre de sublimes naïades dans nos textes.
Et surtout parceque cette superbe description me fait penser à quelqu'un.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 13 ans 2 mois #11965 par Falc'hun
Réponse de Falc'hun sur le sujet Re: [Citations] La Page Sans Nom
San encore (moi aimer sa saga... oui).

Paroles tant énigmatiques que volatiles, qui s'évaporent à peine prononcées.


Toujours dans Temple Onirique mais dans sa correction actuellement sur le forum

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 13 ans 2 mois #12006 par Krycek
Réponse de Krycek sur le sujet Re: [Citations] La Page Sans Nom

Feurnard écrit: Ecrivez au sujet d'événements humbles, n'essayez pas toujours de protéger l'univers. L'univers se portera mieux si vous le laissez tranquille.

Feurnard
[Méthode de travail] Les fondements
Lien vers l'article

Parce que c'est tout simplement bien dit. Pas dans le fond mais dans la forme.
[Voix du parrain]
Ecoute petit... j'ai tellement sauvé le monde et l'univers... crois en mon expérience...
[/Voix du parrain]

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 13 ans 1 semaine #12357 par San
Réponse de San sur le sujet Re: [Citations] La Page Sans Nom
Oh là là, je crois qu'il y en a d'autres à relever de Feurnard. D'ailleurs apparemment, on n'a pas fini de le citer ;)

Tout cela provient de la Méthode de travail ou et surtout du sujet sur le forum la concernant.

Feurnard écrit: L’écrivain, débutant ou vétéran, qu’il soit bon ou mauvais, qu’il ait lu ou non cette méthode, est invité pour peu qu’il le veuille à persévérer dans l’écriture.

Feurnard écrit: tout comme ne pas atteindre la vérité ne signifie pas que la vérité n'existe pas, on peut tendre vers la perfection littéraire.

Feurnard, qui nous révèle sa manie de mordre dans le cou des gens écrit: Dans le fond, un texte peut dire ce qu'il veut mais s'il me dit que "l'enfant dort" pour me dire que l'enfant dort, ça ne valait vraiment pas la peine de l'écrire. Par contre s'il y a du "il ne se réveillera pas" ou "les malheurs du monde ne l'atteignent plus" ou "c'est la nuit" ou "ça ne l'a pas perturbé" ou quoi que ce soit d'un tant soit peu plus transcendantal que "l'enfant dort", alors je ne vais mordre le cou de l'auteur à pleines dents dans un accès de rage pour moi fort compréhensible.
Parce que "l'enfant dort", c'est court à lire mais quand la phrase fait quatre lignes pour dire la même chose, ça passe beaucoup moins bien.

Feurnard écrit: Comme dit plus haut, si "dans un lit de plumes" ne signifie rien alors je vais mordre.

Encore plus de violence ! Feurnard écrit: "Dans un lit de plumes", à côté, ça ne mérite qu'un coup de calibre douze en pleine tête et à bout portant.

Feurnard mode paradoxe écrit: Au fond, c'est avec une histoire qui ne me plait pas que vous avez le plus de chances d'emporter mon assentiment.

Feurnard écrit: La seconde situation est celle où, au milieu de ma morne et indolente lecture, à demi mort d'ennui sur mon clavier, je crois repérer soudain l'éclair fugace d'une possibilité de tentative stylistique.
Dans ce second cas, presque dix fois sur dix, la tentative s'avère foireuse et certes mon assoupissement a disparu mais seulement pour être remplacé par de la vexation.

Feurnard, recruteur pour les enfers écrit: Mais si pour ton malheur tu me sors une histoire au style rutilant qui cache une pauvreté d'idée n'ayant d'égale que l'ignominie de sa tentative... c'est le billet simple pour les Enfers et je te promets que tu finis au centre, là où même Dante n'a pas dû poser les yeux.


Hommage aux efforts conciliateurs de gilfuin également :

gilfuin écrit: Est ce qu'il n'y a pas l'once d'une partie d'une ombre d'un poil d'un chouillat d'un coin de ton subconscient qui aimerait que tu t'améliores?


Un peu de Krycek aussi :

Krycek écrit: les histoires vraies genre j'ai-15-ans-je-suis-morte-violée-battue-brûlée-par-un-nain-de-jardin-j'ai-pas-de-chance.


Et pour finir, du Krycek fatigué :P

Krycek écrit: métaphores filées et effilées (oui bon ce jeu de mot là on oublie hein !)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 13 ans 4 jours #12383 par San
Réponse de San sur le sujet Re: [Citations] La Page Sans Nom
Quelques passages des Interviews qu'il y avait sur le site Geocities!
Les liens sont sur le bas de la page ici : http://www.geocities.com/chroniques_des ... icles.html

Helm écrit: qu'est ce qui te motive pour écrire?

La perspective de recevoir des tonnes de lettres de fans en délire

Iggy!! écrit: Y a-t-il une question que tu aurais aimé que je te pose?

Comme dirait Fabian Nicieza (dessinateur de comics américains), j'aurais bien aimé que tu me demandes qu'est ce que ça fait d'être aussi sexy. Ce sera pour la prochaine fois, j'espère. En tout cas ma réponse c'est : c'est cool.

Xlatoc écrit: C’est une phrase de Tolkien : « Elen silla lùmenni, omentielvo. » Elle signifie : Une étoile brille sur l’heure de notre rencontre.

Kundin écrit: La Modestie étant de loin ma plus grande qualité, je laisserai là mes brillants résultats professionnels pour en venir à l'étude approfondie de mon Moi psychanalytique. Enfin, je ne rentrerai pas dans les détails (de grands chercheurs des siècles futurs se pencheront sans doute sur les caractères les plus obscurs de ma personnalité dans de longues études sur ma Vie et mon Oeuvre dans quelques décennies, vous n'aurez qu'à patienter jusque là) et j'aborderai directement des problèmes que vous vous accorderez à définir avec moi comme étant de loin plus essentiels :

- j'adore le chocolat

- je collectionne assidûment les Bandes Dessinées

- j'aime dormir 11 heures par jour

Bien sûr, je vous invite vivement à lire l'interview en entier puisque tout est dans ce style... inégalable :D
Elle est ici précisément : http://www.geocities.com/chroniques_des ... undin.html

Lorindil écrit: Un jour viendra où nos chemins se sépareront. Alors il nous restera de notre jeunesse qu'un mythe sublime : celui d'avoir voulu créer un monde...


Pas mal tout ça quand même. Petit hommage aux anciens en passant ;)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 13 ans 4 jours #12384 par Krycek
Réponse de Krycek sur le sujet Re: [Citations] La Page Sans Nom
Après les anciens, parlons d'un passant :

Le Warza écrit: L’air était sec, silencieux et froid à s’y brûler au goût de Bodrick. Et encore, c’était sans compter le vent. Ça ou les loups, c’était pareil. Un peu trop immobile et...hop! Un doigt, une oreille ou un bout de nez fichu.

Le Warza écrit: Lui et ses yeux de dingues. Des yeux bleus comme la glace quand l’soleil passe derrière, un bleu à vous refroidir d’un coup. L’est bien de ce putain d'pays lui. Glacial, tout pareil.

Le Warza
Sans noms
Lien vers le topic


Cités pour la particularité du langage, cette façon bourrue et patois d'écrire les choses qui finalement sont humoristiques et chargées de sensations brutes.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 13 ans 2 jours #12426 par San
Réponse de San sur le sujet Re: [Citations] La Page Sans Nom

Dvzk écrit: Après avoir massacré les morts vivants à grands coups de masse, elle s’en retourna à son château avec quelques éraflures et la satisfaction du travail bien fait. Elle embrassa son zombie de fils sans qu’il réagisse : il était scotché devant la Banshee, qui, à travers sa texture éthérée, faisait apparaître des dessins animés.

"A force de regarder de telles stupidités, tu vas finir par te transformer en zombie...

-Mais maman... Je suis déjà un zombie !

-Raison de plus, je n’ai pas envie de savoir en quoi tu vas te transformer si ça empire !"

Extrait de son One-Shot de Light Fantasy, Une vraie vie de Vampire, et c'est ici

Pour cette étrange vision de la vie de ménagère et de mère d'une banale Vampire...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 12 ans 11 mois #12467 par Monthy3
Réponse de Monthy3 sur le sujet Re: [Citations] La Page Sans Nom

- Oui, mais là, le Mal est à l’intérieur.

- Que veux-tu dire ?

- Et bien, le Mal est à l’intérieur parce que je suis certain que l’un de nous est un Troll.


Extrait du Facteur humain de Zara et Iggy.
Parce que ça mérite de devenir mythique !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 12 ans 11 mois #12536 par San
Réponse de San sur le sujet Re: [Citations] La Page Sans Nom

Ardent d’un désir irrépressible, je pressai sur le fourreau et le pommeau et tirai la lame glacée hors de l’étui. Le son pur d’un cristal. L’éclat du feu et de la glace. Belle comme la lumière même de Yakima la Blanche, la lame m’éblouit.


le Warza dans la Chute, chapitre 1 (Dernier été) : ici
Pour la beauté et la magie d'une arme. Pour la poésie issue de la simplicité.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 12 ans 10 mois #12770 par San
Réponse de San sur le sujet Re: [Citations] La Page Sans Nom

Krycek, dans un moment de solitude, écrit: Ici je parle de Rhod (et non de son colosse... hem... passons). Dommage qu'il jouait si mal et qu'il ait été évincé du casting si vite...

Krycek à propos du récit épique de Feurnard " Flammes "

Je ne me lasserai jamais de citer ici les propos éhontés de Chroniqueurs fatigués :D chaos:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 12 ans 8 mois #13218 par Falc'hun
Réponse de Falc'hun sur le sujet Re: [Citations] La Page Sans Nom
Voilà un moment que la page sans nom n'a pas été abreuvée de ces citations dont seuls les auteurs des Chroniques ont le secret. (En même temps à part des citations de chroniqueurs ici...)
Mes deux citations du jour seront féminines.

Tout d'abord San dans le chapitre 6 d'intrusion Rêve d'amitié

'San écrit: Le bonheur l’a tué.

Parce que ça m'a vraiment frappé lors de la lecture.

Puis la seconde mais non la moindre, eLiZ dans le deuxième chapitre des Masques

Eliz écrit: La solitude, en revanche, gardait ses serres bien enfoncées dans son âme.

Parce que c'est tristement beau et tellement vrai.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 11 ans 11 mois - il y a 10 ans 1 mois #14194 par Krycek
Réponse de Krycek sur le sujet Re: [Citations] La Page Sans Nom
Dans [jarticle=713]L’Echiquier / Chapitre 8 - Trois compagons de route[/jarticle]
Dark Fantasy - Ecrits par Monthy3

Monthy3 écrit: C’est ainsi qu’ils furent tous les trois réunis dans la cité des Merveilles et, pendant plusieurs années, la vie suivit son cours, rude mais belle. Therk amassait un petit pécule, Arandir déclamait et Fadamar assassinait.

Cet assassin à la pièce, tenant compte du hasard comme décisif des actions à entreprendre reste un des personnages les plus pittoresques vu sur les Chroniques.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 11 ans 10 mois #14372 par Krycek
Réponse de Krycek sur le sujet Re: [Citations] La Page Sans Nom

Feurnard écrit: Quant aux commentaires, nous les faisons en effet sur le forum, dans la section "Mise à Jour". C'est un peu l'auberge, on se tape dessus avec des casseroles et on fait des plans sur la comète, tu reconnaîtras.

Source : forum
Fufu sur le forum, guide des Chroniques pour un ancien qui a perdu la mémoire.
Que ferions nous sans notre renard fétiche ?

Il faudra penser à me donner une patte pour mon rétroviseur lorsqu'on l'empaillera.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Modérateurs: SanKundïnZarathoustra
Propulsé par Kunena